Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Ushuaia, fin del viaje en bici

16/02/2009 | Ushuaia | 0 commentaire |

Ushuaia, fin del viaje en bici

Voila déjà 4 jours que je suis à Ushuaia, la ville del fin del Mundo, cette ville de 70 000 habitants, très prisee par les touristes Européens et les Gringos, établie en bord du canal de Beagle. Le seul hic c est bien sur le climat, imprévisible et changeant, chaque jour nous avons droit à notre ration de pluie quotidienne. Sans oublier le froid. Normal me direz-vous, je suis dans la ville la plus australe du Monde, la plus proche de l Antarctique (2000 km). Dans le port des bateaux de toutes tailles sont ancres la, marquant une escale dans un tour du monde en solitaire, attendant des passagers pour une croisière vers le continent Blanc…etc., ça fait rêver !

 

A Ushuaia, il y a plein de choses a voir, a faire, a condition d avoir un solide budget. Sinon, il faut faire des choix, comme moi. Je suis allée visiter le fameux Pénitencier d Ushuaia, ouvert en 1902 par le gouvernement argentin afin de peupler cette partie du continent grâce aux familles des bagnards qui seraient venues s y installer, ce qui fut un échec. Le Pénitencier ferma en 1947. Je suis ensuite allée jeter un coup d œil au musée Naval : passionnant. Ici sont expliques, retraces sur des cartes anciennes, l histoire des plus grands navigateurs, le passage du cap Horn, la découverte de la terre de Feu, les premières expéditions en Antarctique, photos a l appui…etc. Ca donne vraiment envie d en savoir plus (une chose de plus a laquelle m intéresser a mon retour en France).

Pour finir je ne pouvais pas manquer la navigation sur le canal de Beagle en bateau. 4h pour admirer le phare « Les Eclaireurs » (en français dans le texte) rendu célèbre par Jules Vernes, les Iles Bridges, les îles de cormorans et de lions de mer.

 

Je craignais de devoir rester plus longtemps a Ushuaia, bloquée avec mon a vendre. Finalement, il aura suffit d un carton indiquant le prix et comment me contacter et de laisser accrocher mon velo près de l office de Tourisme 4h, le temps de mon tour en bateau pour que je trouve 3 acheteurs potentiels. Finalement je l ai vendu hier (200 euros, la moitie du prix d achat) a Ivana, 15 ans qui voulait absolument un beau vélo pour son anniversaire. Je crois que sa mère a du me dire 10 fois merci sans compter les invitations à manger chez eux. J ai donc raconte « l histoire » de mon vélo a Ivana qui continuera a pédaler en Patagonie et, qui sait, plus tard, partira-t-elle peut être aussi a la découverte du monde en vélo. Je crois que j étais aussi contente qu elle.

 

Ainsi s achève mon périple a vélo. Le troisième, le plus long et sûrement le plus aventureux aussi, le premier que je réalise seule. Je reste convaincue que le cyclotourisme est la meilleure façon de voyager, de connaître un pays et ses habitants a condition d avoir du temps. Et si parfois ce choix demande quelques efforts physiques, quelques moments durs, les paysages et les endroits atteints n en deviennent que plus beaux. En somme, je pense que plus une chose est dure a atteindre, plus on l apprécie lorsqu enfin on l a.

 

Liberee de mon vélo, je pars demain pour 28 heures de bus direction Puerto Madryn, sur la cote Atlantique argentine pour quelques jours de bronzette et surtout, histoire de faire une pause dans ce long trajet en bus qui me conduit a Buenos Aires.

 

 

 
Note : 5.00 - 3 votes



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
13/02/2009 | Ushuaia | 0 commentaire

Tierra del Viento

Tierra del VientoDomingo 8 de Febrero 2009 :
Porvenir à proche Onaisin (83 km) 

Je pedale ce matin sous la pluie pour rejoindre le port de Punta Arenas afin de prendre le ferry. Direction Porvenir, de l autre cote du Detroit de Magellan. A bord je retrouve Carlos, Ralph and Pat, Andres le Bresilien et un couple d Allemands. Au bout de 2h de navigation dans le detroit nous apercevons ...


Lire la suite

 
25/02/2009 | Ushuaia | 6 commentaires

Faim du voyage

Mon voyage touche a sa fin. Demain, je quitte la chaleur etouffante de Buenos Aires pour reintegrer le froid hivernal parisien. Au choc thermique va s ajouter celui du dur retour a la realite. Inevitablement une telle aventure laisse quelques marques, sequelles d un sejour prologe au Paradis. Mes 50 heures de bus pour relier Ushuaia a la capìtale argentine m ont laisse le temps de repenser ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil