Pas encore inscrit ? | Passe oublié

La Paz

09/11/2008 | La Paz | 0 commentaire |

La Paz

Jueves, 6 de Noviembre :
Comme chaque fois, tout commence par un long trajet en bus de nuit. Cusco - La Paz : 12 heures. Pas de souci, j ai appris à bien dormir dans toutes conditions, même assise. Ca passe plutôt vite, d autant plus que je suis a cote de Laurent, venu passer un trimestre de son école de commerce a Santiago. On bavarde, je prends note de quelques trucs à faire absolument et de quelques spécificités de la vie chilienne.
Réveil a 5h du matin par le lever du soleil sur le lac Titicaca…trop beau ! Nous arrivons a la frontière, près de Copacabana, ou nous faisons 3h d attente pour obtenir 2 malheureux tampons : sortie du Pérou et entrée en Bolivie.
12h : Arrivée a La Paz. J opte pour un hôtel rudimentaire ou crèchent pas mal de backpackers dont Régis, un jeune prof de Physique – Chimie en région Parisienne avec qui je partage ma chambre. J habite donc pour 4 jours dans le quartier du « marche aux sorcières » : pleins de petites boutiques ou l on peut trouver toutes sortes de potions magiques, des peaux d animaux séchées, des becs de toucans…etc. contre tous les maux du monde.
La Bolivie est le pays le plus pauvre d Amérique du Sud et ça se ressent : 3 euros la nuit en hôtel, les restos a un prix dérisoire et surtout l eau qu il ne faut absolument pas boire. Celle de l hôtel pue l égout ! Je crache 5 fois après m être lave les dents pour être bien sure de ne pas avaler la moindre goutte.
Aprèm : Visite du quartier et choix de l agence avec laquelle j irai faire « la route la plus dangereuse du Monde » en bike samedi.
Soirée : Il pleut, rien ne vaut un ciné, comme à Paris (Le dernier James Bond).

Viernes, 7 de Noviembre :
Il y a plein de choses a faire aux alentours de La Paz. Un petit tour de colectivo de bon matin, ça faisait longtemps. Direction « El Valle de la Luna », pour une ballade d une heure dans un labyrinthe de gorges arides. Je traverse ensuite la ville de Mallasa sous un soleil de plomb et passe l aprèm dans un immense zoo, l occasion de voir des animaux différents de ceux de Thoiry.
Ce soir c est : dîner dans une pena (incontournable quand on passe a La Paz). C est un peu le cabaret d ici. Je paye l entrée + le repas et je mange devant un super spectacle : concert traditionnel et danses andines. Excellente soirée !!

Sabado, 8 de Noviembre :
Journée de mountain biking sur « la route la plus dangereuse du monde ».
( Info backpackers : Agence Madness, rue Sagarnaga, 75 dollars la journée. Plus chère que les autres agences mais les meilleurs vélos, il faut choisir…)RDV a 6h45 a l agence pour revêtir notre super équipement. Nous sommes 16 + 3 guides + 1 chauffeur + 1 photographe cameraman. Les minibus nous déposent en haut de la montagne à La Cumbre. Le parcours compte 64 km, dont beaucoup de descente, pour un dénivelé total de 3600 mètres. Les 2 premières heures se passent sur une route large et asphaltée, les 3 dernières sur de la piste avec pierres, cascades, passages étroits et ravin qui nous guette sur la gauche.
Je me suis éclatée ! Première fois que je faisais du bike mountain, avec un tel vélo on a pas peur, on fonce, prend les bosses, les trous a fond, les amortisseurs de notre engin a 2500 euros assurent pour nous. Vous auriez vu la tête des Australiens, dépasses en pleine montée par une petite française alors qu ils marchaient a cote de leur vélo, ecarlates. « T as fais le Tour de France ou quoi ? ». Ahahah non, juste le Nord de l Italie ! Bref, c était génial.
Nous terminons la journée dans un hôtel : buffet a volonté, piscine et douches chaudes et un super tee-shirt : « Dead Road Survivor ». En fait, le vrai exploit c est d avoir survécut a la route de la mort en bus, au retour. 3h30 de minibus pour retourner sur La Paz. Il est 18h, la nuit commence a tomber et un épais brouillard blanc avec. Aucune visibilité a plus de 3 mètres, et je n exagère pas ! Nous sommes 8 a avoir les yeux rives sur la route, stresses, poussant des « Houlaaa » a chaque virage. Horrible ! Surtout quand on sait que cette route détient le record du monde de véhicules tombes au fond du ravin, qu on ne passe pas a 2 voitures et que nous croisons régulièrement des camionnettes en sens inverse.Nous arrivons finalement sains et saufs. Nous ne manquons pas de faire un triomphe au chauffeur : notre champion !

Domingo, 9 de Noviembre :
C est décide : dernier jour a la Paz, il faut avancer.Mon sac ne ferme plus depuis 2 semaines, il faut faire quelque chose. Je file a la Poste pour envoyer mon premier colis : hop, 2,5 kilos en moins (envoyer par bateau, il devrait arriver dans 1 mois et demi a Champigny-sur-Marne). Je continue mon tri en enlevant ce dont je ne me serts pas. C est délestée de 3 kilos que je me prépare à partir demain matin pour Cochabamba, 7h de bus, cette fois ce de jour parce qu il parait que les paysages valent le coup.

 
Note : 4.94 - 218 votes



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
17/11/2008 | Sucre | 0 commentaire

Sucre, BMW et les francais...

Sucre, BMW et les francais...Quel rapport entre ces trois mots me direz-vous...?

Je viens de passer 4 jours a Sucre, la Capitale de la Bolivie : 2 a la ville et 2 dans la "Cordillera de Los Frailes". J ai fais la connaissance d un enorme groupe de touristes francais, que j ai rencontre par hasard petit bout par petit bout durant ces 4 jours : deux fois au restaurant et dans la Cordillera ...

Lire la suite

 
18/11/2008 | Potosi Bolivia | 2 commentaires

Mala Vida

Mala VidaJe suis arrivee hier a Potosi, ville sans grand interet si ce n est la visite des mines cooperatives qui sont toujours en activite. Le Lonely Planet le dit bien, je cite : "la visite des mines est l une des experiences les plus marquantes d un voyage en Bolivie : elle permet de decouvrir des conditions de vie siderantes, qui vous choqueront, voire nous bouleverseront" ... Lire la suite

 
25/11/2008 | Uyuni Bolivia | 0 commentaire

Jeep en terre hostile

Jeep en terre hostile Pas de moto pour moi! Les pistes sont tres difíciles et il y a eu beaucoup de chutes ces derniers jours. Les conducteurs resteront donc seuls sur leur engin. C est pas grave, je vais le faire en jeep.  Je pars donc de Uyuni avec 3 autres francais qui font le tour du monde en 1 an. Bien plus vieux, ce sont pourtant les seuls dans les 20 agences ou je suis passee qui ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil